Roger GARRIDO, élu maire le 25 mai 2020 lors de la séance d’installation du Conseil Municipal

Après une victoire sans appel au premier tour des élections municipales le dimanche 15 mars 2020 avec près de 73% des votes exprimés, Roger Garrido a réuni sur son nom 21 suffrages sur 23 et s’est installé officiellement dans le fauteuil de maire de Saint-Feliu d’Avall lors de la première réunion du conseil municipal qui s’est tenue lundi 25 mai à 18 heures. Il s’agissait d’un conseil un peu exceptionnel qui a eu lieu dans le strict respect des contraintes sanitaires préconisées durant la pandémie : conseillers masqués, locaux aménagés en fonction des mesures de distanciation physique, gel hydroalcoolique et pas de déplacement inutile.

Six adjoints vont assister le maire dans ses missions avec en tête Sébastien Suelves, puis Christiane Riubrujent, Frédéric Sol, Michelle Carbo, Daniel Erre et Marie Baleste. Les délégations de chacun des adjoints seront déterminées et votées lors du prochain conseil municipal qui inclura à l’ordre du jour, le budget.

Très ému, Roger Garrido a tenu à rendre hommage à son prédécesseur, Robert Taillant, qui a laissé son empreinte sur la commune et pour lequel son amitié serait indéfectible. Il a également évoqué la crise sanitaire en cours et souligné que la collectivité avait su organiser un plan de continuité d’activité dans le cadre duquel les agents sur le terrain ainsi que ceux qui avaient été placés provisoirement en télétravail avaient permis d’assurer le bon fonctionnement des services. Le maire a ensuite remercié l’ensemble des agents et des élus, sans oublier ceux qui n’étaient plus autour de la table du conseil.

Pour conclure cette première séance et avant la photo officielle, Roger Garrido a grandement salué tous ceux et celles qui pendant et après le confinement ont effectué leurs tâches dans des conditions difficiles et angoissantes pour que tous les autres puissent vivre le plus normalement possible. Il a achevé son discours en citant tous ceux qui étaient en première ligne comme les soignants, les pompiers, les commerçants, les éboueurs, les aides à domicile de Vivre et Sourire … et en précisant que l’implication et le dévouement de chacun seraient nécessaires pour accompagner tous les habitants touchés par la crise économique qui s’annonce et se confronter à une potentielle récidive du virus.